A venir

map upcoming ok

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JAPAN – FRØM HIRØSHIMA
TØ FUKUSHIMA

Il y a des pays qui exercent une fascination particulière. Le Japon fait partie de ceux là. Il nous semble pourtant le connaître un peu. Les caméras occidentales y sont présentes depuis longtemps et le pays est devenu une destination touristique de prédilection. Pourtant , si nous sommes passés des photos du mont Fuji et des Geishas à ceux des carrefours bondés de Shibuya et aux jeunes filles en écolières, le pays nous est toujours représenté sous la forme de clichés et les sorties des villes se font souvent que sous forme d’exploration ethnologique ou lorsqu’une catastrophe s’empare de l’actualité.
Maÿliss et Lukas nous propose de nous emmener dans un tout autre Japon. Un Japon perdu dans ses paradoxes, qui se cherche un avenir en essayant de préserver un passé déjà révolu. Ce pays, ils le connaissent bien. Lukas y a rencontré en 2002, Satomi, qu’il épousa l’année d’après à Osaka. Maÿliss était déjà là. Ils observent depuis le pays de l’intérieur, y passant plusieurs mois par an. Leur Japon est au plus près des gens. Ils cherchent à nous montrer un Japon inconnu ou simplement oublié, parfois même de ceux qui l’habitent.
Bien qu’ils aient commencé à chroniquer, faute de moyens, ils n’ont pas encore pu se lancer complètement dans l’aventure…

DØWN UNDER

“Down Under” … en bas et en dessous, c’est par ces mots que les Australiens et les Néo Zélandais disent “Chez nous”. Une façon de définir en deux mots leur isolement et l’éloignement de “tout”, un “tout” qui renvoie aux lointaines terres Européennes d’origine.
“Down Under”, c’est aussi un peu “au bout du monde”. Plus loin ce sont de nombreuses îles aussi paradisiaques qu’inaccessibles au commun des voyageurs. Plus loin ce sont aussi les glaciers de l’Antarctique. Down Under , vivent sans toujours se côtoyer, plusieurs civilisations.

Ces terres de contrastes ne pouvaient qu’attirer Maÿliss et Lukas qui y feront leur premier passage bien avant de commencer leurs Chrøniques. Pour le moment, malgré plusieurs voyages, ils n’ont pu aborder que les villes principales, s’aventurant parfois en voiture à travers la Nouvelle Zélande.

Mais depuis longtemps trotte l’idée de se lancer dans LE grand voyage à travers l’Océanie…

LA TRAVERSEE …

Cette Chrønique nous entraîne sur les routes suivies lors de nombreux mouvements de population entre l’Europe et le nord de l’Afrique, puis ceux inverses. Il y a ici beaucoup de nostalgie et bien sûr des rancoeurs. Il n’y a pas de pire haine que celle qui naît d’un amour déçu.

Maÿliss et Lukas balisent ici le voyage d’éléments de leurs propres histoires, de photos de famille sorties des tiroirs que l’arrière grand-mère de Maÿliss, 100 ans, ouvre peut être pour la dernière fois.

Les Chrøniques du Chaøs sont nées un soir de décembre 2010 sous la forme d’un texte manifeste dans un blog vide. Il fallait faire quelque chose, agir, réagir. L’envie de témoigner de ce que nous découvrions du monde depuis déjà 10 ans de voyages mûrissait déjà en moi depuis longtemps. Trop longtemps. J’avais cherché auprès de plusieurs personnes les moyens de donner forme à tout ça … En vain. Les portes se fermaient devant moi, d’autres ne se sont jamais ouvertes. Le manifeste était un ras le bol, un cri primal qui n’eût que peu de résonance. Mais la graine était plantée.

En septembre 2010 je prenais la route avec ma fille Mayliss, deux petites caméras et 1200$ dans la poche. Nous étions à Las Vegas et devions arriver à New York. Pas de plan, juste une incroyable envie de lâcher prise et de se laisser porter.

Ce sont les photos de Mayliss que nous mettions en ligne qui nous ont permis de lever les fonds nécessaires pour finir le voyage . Financement participatif … Ce ne fut pourtant pas simple. Un ami, Mario Barth nous donna un gros coup de pouce. Les gens se demandaient à quoi ils participaient.

J’espère que le travail que nous avons fait depuis maintenant 5 ans parle pour nous. Nous avons tout mis dans ce projet. Nous sommes repartis de nombreuses fois, sans rien, glanant au fur et à mesure de nos aventures un peu plus de soutien… Se faisant aussi voler une caméra que nous n’avons toujours pas pu remplacer.

Nous nous imposons de tourner une partie par an. Nous aimerions aussi monter un film long par an et par voyage, sortir une série de livres avec toutes les photos, et tout un tas d’autres choses.
ARTE est venu nous apporter un peu de support en nous proposant de décliner une mini série pour leur plateforme Créative. Une formidable vitrine pour le projet, la possibilité de montrer ce que nous voulons faire, ce que nous savons faire … Pour les plus sceptiques, de faire nos preuves. Cela nous a aussi forcé à faire des choix sur la façon dont nous voulions structurer le projet, de voir avec qui nous pouvions ou voulions travailler. Notre équipe est très réduite et nous avons aussi dû monter notre propre structure de production … Sans fond de roulement ni matériel.

Le prix de l’indépendance et la seule certitude de conserver la maîtrise du projet.

La route est encore longue. Nous ne pouvons avancer seuls.

Mais nous ne faisons pas la manche. Nous supporter, participer, c’est faire un choix, ne pas être spectateur passif. C’est tout simplement donner la possibilité d’exister à ce projet.
Merci !

Mario Barth Olivier Laize – Jean Marc & Annick – Max Andrieu – Gorilla Glass -Sang Bleu Ce Monsieur – Mikele – May.inc -Gael-L – Fleur De Bagne Beto Rea Marie Andree Baril – Pierre Gille Romieu – Shawn Sturdy – Chris Andweck – Steve K. Sammy Ramirez – Francois Igli – Michael Prior Anna Bogen Sophie Chamoux Shannon Larrat (R.I.P) Manrique Vargas – Pierre Jaquet – Cristobal De La Vega – Cyberho – Soraya Linsada – Silent Studio – Alexendre Boutin – Chris Denizot alix Hauer – Lucilius – Walker Shogun Miguel Romero Miguel Valentin Borneo Joe Nab Nox – Kizrel – Jean Nicolas Py – Gnom – Loic Waro -Aude Chantegrail – Sonia Simon – Dorian Serpa – Fabrice Plaquette – Philippe Liotard – Laure Alziary – Alyz – Bonnie & clit – Soizic Lambin – Yann Minh – Xeniya Balsara – Forent Cuaz – Jonathan Ceux – Sebastien Desse – Sophie Chamoux – Victoire Micolet – Murielle Babaut – Nicolas Passian – Philippe Louvet