Installatiøns

 

«Au croisement d’une magie personnelle et d’une évocation mélancolique du temps, Lukas et Maÿliss Zpira
nous entraînent dans un nouvel univers, sur-place cette fois, esthétique et cognitif, où se côtoient la matière des images
– photographiques, vidéo et fragment de The Chaøs Chrønicles – et des émotions – souvenirs de rencontres, objets porteurs
de forces visibles ou invisibles comme le peyotl, par exemple, enclos dans un cube de verre.
Dans ce dédale d’objets, de son, d’images, se noue un dialogue entre ce qui est présent et au-delà, l’énergie du chaos,
créant un paysage mental, une géographie sensitive où tout se connecte, fragment contre fragment, dans un continuum
de tension et de paix, de violence et d’espoir.»

Clementine Feuillet, Joseph Antonin Gallery

Les expositions dites «immersives» de The Chaøs Chrønicles allient différents médiums et medias afin que le spectateur vive l’instant en tant qu’expérience. Sont présents des murs complets composés de photographies en 10×10 cm, sans ordre de lieu ni même de thématique, perdant celui qui le regarde dans un espace intemporel avec le choix pour chacun d’écouter ou non la musique réalisée pour l’occasion. La projection des films courts Fragments», les peintures et vitreographies réalisées durant l’un des voyages, les installations de vitrines regroupant les carnets de Maÿliss, les objets rapportés par cette dernière et sonpère, des traces de ce qu’ils ont vu, de ce qu’ils ont vécu, accompagnent le spectateur dans cet univers. D’autres installations quant à elles font écho au monde mystique du rituel, par les objets en eux-mêmes, mais aussi par leurs significations. Se côtoient aussi bien le masque Anonymous, qu’une vierge mexicaine érigée en lieu de recueillement, les journaux du 11 septembre, ou encore le seul billet qu’ ils avaient à leur
arrivée à New York en 2011.